Inscription Aller à: [ recherche ] [ menus ] [ contenu ] [ montrer/cacher plus de contenu ]



Photos 9

Photos de LEkiden 9
Album : Photos de L'Ekiden 9

24 images
Voir l'album
.
 

Photos 8

Photos de LEkiden 8
Album : Photos de L'Ekiden 8

24 images
Voir l'album
.
 

Photos 7

Photos de LEkiden 7
Album : Photos de L'Ekiden 7

24 images
Voir l'album
.
 

Photos 1

Photos de LEkiden 1
Album : Photos de L'Ekiden 1

24 images
Voir l'album
.
 

Photos 6

Photos de LEkiden 6
Album : Photos de L'Ekiden 6

24 images
Voir l'album
.
 

Photos 5

Photos de LEkiden 5
Album : Photos de L'Ekiden 5

24 images
Voir l'album
.
 

Photos 4

Photos de LEkiden 4
Album : Photos de L'Ekiden 4

24 images
Voir l'album
.
 

Photos 3

Photos de LEkiden 3
Album : Photos de L'Ekiden 3

24 images
Voir l'album
.
 

Photos 2

Photos de LEkiden 2
Album : Photos de L'Ekiden 2

24 images
Voir l'album
.
 

Qu’est ce qu’un EKIDEN???

Un relais de coureurs de fond


et un léger morceau de tissu


L’Ekiden est une course de fond courue sur route, en relais. Le coureur de chaque équipe porte une bande de tissu (tasuki) en écharpe, qui est transmise d’un équipier à l’autre, comme le bâton dans un relais traditionnel.  Le relais Ekiden, et le mot lui-même, se sont propagés à partir du Japon vers différentes régions du monde, y compris la Chine, le Kenya et la Tanzanie.
 Le premier relais ekiden a été couru en 1917, à l’occasion du cinquantième anniversaire du transfert de la capitale du Japon de la ville antique de Kyoto vers Tokyo. L’anniversaire a été célébré avec une grande exposition et un certain nombre d’événements, dont l’un, commandité par le journal Yomiuri Shimbun : un relais de Kyoto à Tokyo,  sur une distance supérieure à 508 kilomètres. Nommée « Tokaido Ekiden Toho Kyoso », la course divisée en 23 étapes, a duré trois jours.
  Ce nouveau type de course de relais a été appelé ekiden par le poète Toki Zemmaro (1885-1980), qui était alors chef du département des affaires sociales du journal .

 

Eki signifie la « station, »
et den signifie « transmettre. »

La Chine et le Japon antiques possédaient un système perfectionné de transport et de communication utilisant des stations (eki), établies à intervalles fixes le long des routes principales. Des chevaux transportaient des personnes, des lettres importantes et diverses marchandises d’une station à l’autre. L’ekiden  de 1917 rappelait ces temps anciens, les coureurs remplaçant les chevaux. La course symbolisait également le nouveau, l’énergique Japon, puisque la distance devait être couverte en juste trois jours, au lieu de plus de 20 jours en marchant.
 Les annonces dans le journal ont attiré beaucoup de candidats , et 46 ont été choisis. Deux équipes ont été formées : 23 étudiants de Tokyo contre 23 professeurs et étudiants de la préfecture d’Aichi. La course est partie, continuant toute la nuit sans coupure, soulevant l’enthousiasme partout au Japon. Quand les coureurs sont arrivés près du but à Tokyo, plus de cent mille spectateurs les encouragèrent.
  Des courses d’Ekiden sont maintenant tenues dans différentes régions du Japon chaque hiver. L’ekiden Tokyo-Hakone-Tokyo (généralement connu comme Hakone Ekiden) est disputé par un grand nombre d’équipes d’étudiants d’université, et est chaque année un évènement spectaculaire très populaire. Chaque coureur veut battre son record, naturellement, mais il veut surtout faire de son mieux pour l’équipe.
L’ekiden est véritablement devenu un sport japonais.

source www.asphalte94

.
 

Navigation


surligame |
Elpizo Basketball Academy |
Christopher Echassier Sauteur |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | UGSEL U.D.61
| ST SULPICE BASKET
| Les Benjamins de Hélios Basket